top of page
  • ldesjars

LA CREATION EST-ELLE UN ETERNEL RECOMMENCEMENT ?


Depuis quelques temps, en faisant défiler mon fil Linkedin, je vois le retour des gros logos et autres signatures en lettres géantes sur les scènes de plénière, dans des posts relatant le triomphe d’une convention ou le succès d’un séminaire. Je me dis que j’ai déjà vu cela vingt fois, trente fois, et qu’il n’y a rien de créatif dans le fait d’écrire en gros, en relief, en rouge, en bleu, en vert, l’expression d’une volonté forte, d’un objectif, d’un état d’esprit, de valeurs en lesquelles le public croit ou doit croire.

Mon cerveau prend alors un vilain plaisir à me harceler de questions idiotes : Aurais-je imaginé mieux ou différent ? Qu’est-ce que la différence ? Et la différence est-elle une originalité ? La création est-elle un éternel recommencement ? Sommes-nous à l’aube d’une crise de la créativité ?

Rien que ça.

Et puis mon cerveau, encore lui, m’invite à la mesure. A l’humilité. La création est un éternel recommencement, de l’art à la haute-couture, de l’industrie automobile à la communication. Tout n’est que cycles et effets de mode. Et c’est également une question de timing. Inutile de laisser mes pensées foncer dans une zone de surchauffe. La nouveauté, finalement, c’est ce que l’on voit pour la première fois. Même les créations qui paraissent éculées, recyclées, ré-ré-ré-utilisées trouvent une nouvelle vie quand on les présente à de nouveaux yeux, peu expérimentés. Tout créatif est prêt à réinventer même ce qui a déjà été largement exploité. Cela ne remet pas les talents en cause. Cela pose une question de fond.

Laquelle ?

Eh bien, est-il possible de réinventer la roue à chaque instant, sur chaque projet ? Est-il facile de se mettre projeter hors cadre pour se démarquer des autres marques, des autres entreprises ?

Et cela pose une autre question de fond : qu’est-il demandé aux agences de communication corporate ou de communication événementielle en fin de compte ?

Innover ? Casser les codes ? Se montrer disruptif ? Lâchez vos créatifs, diront certaines et certains quand d’autres vous dirons : « vous êtes sûrs de ne pas aller trop loin ? »

D’où le retour des logos géants sur scène ?

Après tout, la créativité en communication, n’est-ce pas trouver le ton juste ? Tout simplement. Et argumenter ses choix et ses parti pris. Mais ça, c’est une autre histoire…

En attendant, je vous souhaite de très bonnes fêtes.

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page