top of page
  • ldesjars

LES FREELANCES DOIVENT-ILS SUIVRE DES REGLES OU PEUVENT-ILS S'EN AFFRANCHIR ?


Cela fait à peine six mois que je suis freelance et je trouve l’expérience passionnante. Les horaires sont le fruit de mes propres décisions, je m’organise comme je le souhaite, sans perte de productivité, bien au contraire, mes qualités peuvent pleinement s’exprimer. Je n’ai plus peur d’affirmer qui je suis et ce que je peux réellement apporter à mes clients. Je peux l’affirmer sans faux semblant, en toute transparence, parce que finalement, ce qui compte, c’est le résultat final, c’est un projet gagné, une opération bien menée, un client pleinement satisfait. Cependant, comme dans tout quotidien, il est nécessaire de suivre un certain nombre de préceptes. Ce ne sont pas forcément des commandements parce qu’en étant freelance, vous bénéficiez d’une certaine liberté.


Il s’agit plutôt de règles à suivre, de règles auxquelles vous pensez tous les jours pour entretenir de bonnes relations avec vos interlocuteurs, ce qui est la condition première, selon moi, pour réussir une recommandation ou une opération de com. J’en ai retenus un certain nombre, au-delà de dix, pour éviter de copier sur un célèbre personnage biblique auquel je ne peux me comparer.


Les voici :


  • Toujours penser que le client, c’est le client final, au final.

  • Ne jamais reprendre un dossier que vous avez déjà fait parce que ça se voit et ça se sent. Un free doit être créatif oui ou non ?

  • Lire un brief deux fois, voire trois, avant de poser des questions inutiles.

  • Savoir que l’événementiel n’est pas un media comme les autres, c’est du live et un assemblage malin de plusieurs médias.

  • Lire un brief deux fois, voire trois avant de poser des questions inutiles

  • Un peu d’humour ne fait de mal à personne, au contraire.

  • Gagner du temps, ça marche pour soi mais aussi pour son client.

  • Toujours proposer des solutions plutôt que demander ce que le client souhaite.

  • Comprendre tous les nouveaux concepts de communications pour savoir les discuter et, surtout, bien les utiliser.

  • Parler anglais est plus important que parler franglais.

  • Ecouter avant de dire quoi que ce soit d’engageant.

  • Savoir vendre une idée.

  • Savoir parler des autres avec enthousiasme.

  • S’adapter à toutes les cultures d’entreprise sans perdre son identité, tout en souplesse.

  • Dire oui avant de dire non et ensuite, bien réfléchir à la manière dont le oui peut devenir un non, tout en douceur.

  • Etre toujours trop sympa sans en faire trop.

  • Rester dans le métier même si un méchant virus paralyse la terre entière.


Il y en a certainement des dizaines d’autres, comme prendre du plaisir à déguster une coupe de champagne quand on a gagné une super opé, savoir se vendre ou encore ne jamais parler d’un dossier en cours, même pas à son entourage parce que le monde n’est pas si vaste.


Si vous avez d’autres préceptes en boutiques, amies et amis freelance, ou gens des agences, écrivez-le dans les commentaires. Je serais curieux de savoir alors merci d'avance...


Laurent Desjars

Kaméléon Event

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Komentarze


bottom of page